Presse pro... mais de quoi ?

De l'info à la com... Faut bien vivre ! Chronique du quotidien de cartes de presse dépréciées.

25 mai 2005

Tchador social

fforence_aubenas_bureau_small

Des salaires et des responsabilités très en retrait par rapport à ceux de leurs collègues masculins sont à l'origine depuis le 20 mai d'une grève à l'AFP suivie par la quasi totalité des femmes journalistes, mais par à peine 15% des cartes presses d'un sexe  fort... peu solidaire.
Et ce déséquilibre s'aggrave encore lorsque la situation économique se tend. Sur les onze journalistes qui seront licenciés dans quelques semaines à l'Usine Nouvelle, dix sont des femmes...
En attendant Florence, une femme, et Hussein en sont à leur 140 ème jour de privation de liberté. Sinistre parallèlle, comme si l'intégrisme n'avait pas de patrie.

Posté par Latope à 13:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire